AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM

Partagez | 
 

 naïa ∆ destroy what destroys you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naïa Keynes
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : bazzart
SITUATION : pantin de ses folies
OCCUPATION : divaguer en quête de vérité
Messages : 652
Date d'inscription : 15/10/2014
Feat : lindsay hansen
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: Pouêt
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 4 Jan - 19:51


Naïa Keynes

she's a mess of gorgeous chaos, and you can see it in her eyes.

raconter


et sous le fardeau des maux, la gamine désillusionnée avant l'âge s'abandonne à la torpeur de l'interdit.
quelques gouttes amères glissent sur la pâleur translucide de ses joues, rougies par la souffrance battant en elle d'une indolence infinie. certains leur donne le nom de larmes, elle, elle leur accorde la déplorable signification de démence.
la démence d'oser souffrir, alors que la vie, cette unique chance de réussir bat à tout rompre, d'un rythme léger et fluide, pourtant si sublime dans l'aube naissante du matin.
elle se dit, en un murmure caressant ses lèvres bleuis par le froid de l'hiver, pourquoi ? pourquoi ne peut-elle pas simplement sourire, prétendre au bonheur illusoire ?
l'ange aux cicatrices à vifs a tant de fois recherché cet idéal au sommet des étoiles, a tant de fois tendu la main, d'un désespoir saisissant, affligeante mendiante étalée dans son propre désenchantement mortel.
pourtant, il y a quelque chose de brisée en elle. son cœur a éclaté en des milliers de lambeaux de verres, se nichant au creux de ses entrailles vermeilles. et de ces morceaux éparpillés, elle en ressent toute la douleur qui vibre à chaque mouvement, aussi délicat soit-il.
peut-être n'est-elle que dépendante à cet état de mal-être quasi-constant, pesant sur elle tel un fardeau, l'emprisonnant entre les astres les plus noirs de son soi.
ou peut-être en est-elle si dépendante qu'elle ne peut s'empêcher de consommer ce qui constituera indéniablement, la fin de son règne.
peut-être, probablement, en aucun cas.
elle ne sait pas vraiment, naïa. elle n'est qu'un hurlement parmi des milliers, léchant le sol jonché par la poussière des défunts, tombés sur le champ de bataille de cette fatale existence.
elle, tout ce qui l'intéresse, la brûle au creux de son être langoureux, c'est ce besoin d'oublier cette fleur de sensibilité laminant sa chair carmin, oublier sa peau marbrée contre la sienne, son souffle dessinant les courbes de son corps, ses mains rugueuses jouant de sa timidité maladive et ce sourire narquois peignant son visage haineux, dénué de toute empathie particulière. tout ce qu'elle souhaite la poupée de cire, c'est effacer les derniers souvenirs peignant sa mémoire désabusée, délaisser au loin  tout ce qu'il lui a fait subir, tout ce qu'il lui a pris, comme ça, sans rien dire, sans un pardon, un soupir, un simple rire. il résonne encore, écho glacé dont elle ne peut séparer.

à moins de succomber,
abdiquer,
enterrer ces reflux de sentiments nacrés.

alors, l'enfant déchue a abandonnée son regard dans tout ce blanc, cette poussière de fée miraculeuse, et s'est envolée entre les désirables abysses de l'oubli.
et soudainement,
le monde paraissait plus vaste, plus beau, magnifiée de part en part, de lieu en lieu.
et elle, elle était plus que la gamine perdue, ne parvenant à se défaire d'un passé malaisé, la jeune fille embarrassée de sa cruelle faiblesse.
parce qu'à présent, elle devenait reine de ce royaume de cendres. déposez sur son crâne un diadème d'épines, naïa la vaillante n'en ressentira jamais la souffrance. son corps ne vibre plus que de tons chauds, en contraste avec la morsure glacée de l'hiver. son être ressent uniquement cet élan de pouvoir l'étreignant doucereusement, exquise étreinte comparable à la caresse du soleil sur sa peau de verre.
elle a envie de se déchaîner, de beugler, de hurler, entre les ruelles obscures de la ville,
je suis en vie !
et elle l'est, enfin, pleinement en vie, savourant les délices de l'euphorie. les pieds sur terre, la tête dans les nuages, mais incontestablement vivante. naïa, elle comprend enfin la folie des cœurs sauvages, la folie des âmes frivoles, la folie d'un monde pleins de sons, pleins de rires, qu'elle ne pouvait discerner autrefois.
pour la première fois de son existence, elle a le sentiment d'appartenir à l'engrenage de l'humanité, le sentiment de le sentir frissonner contre son esprit paraissant furtivement immortel.
jusqu'à ce qu'elle comprenne, qu'elle ne peut pas même oublier son passé sous les délices de la cocaïne.
elle réalise alors où elle se trouve, devant son ancienne maison, à elle et à lui.
lui qui lui a tout pris, son innocence d'adolescente.
elle a grandi trop vite, souffert trop tôt, compris trop tard.
elle est là, devant chez lui. spectatrice de ses propres actes, elle entrevoit sa main cogner contre cette porte abrupte qu'elle franchit tant de fois, autrefois.
naïa, ne se comprenant soudainement plus elle-même, entend les bruits de pas dans le couloir, des pas trop lourds, trop sûrs. sa raison lui dicte de courir, de fuir, d'écouter les vrombissements de sa peur. mais, une autre voix en elle, rugit de plaisir face à la porte s’entrouvrant sur sur ignoble visage.
le visage d'un monstre vivant en toute impunité.
le visage débarrassé de tout remord, de toute considération.
face à ce spectacle déroutant, une partie d'elle s'est éveillée. plus violente, plus présente, plus terrifiante. grondant en elle, ses démons ont entrouverts les yeux, prenant possession d'un corps perdu dans cette fourmilière de sentiments.
naïa la domptée a pourtant gouvernée ses poings, les abandonnant sur la factice perfection de ses traits de loup affamé.
dans le silence de la nuit, un craquement résonna, éclair frappant plus d'une fois au même endroit.

sublime rivière de sang, à la clarté erronée, s'écoulant sur le bitume givrée savourant les représailles de la colombe vengeresse.
jamais cette ange funeste ne regretta son geste, abandonnant toute sa rancune accumulée en elle depuis tant d'années, sur son corps laminé par sa hargne sans pareille.
la hargne de la désaxée, la violence de la camée, la vengeance de l'abusée

et peu importe que le reste du monde l’ampute de ses ailes, personne ne sera capable de lui faire regretter,
l'intensité de sa révolte irisée.

combattant le feu par le feu, le monde ne demeure plus qu'impénétrables nuages de fumées, plongeant l'anarchiste dans une pénombre immuable,
la pénombre de son âme.  

Derrière l'écran
moi c'est lucile, mais vous pouvez m'appeler lulu, surnom officiel  phoque j'ai seize printemps à mon actif et je suis arrivée sur ce sublime, magnifique forum (#autopromo  hihi ), en le créant tout simplement   héhé  aw j'ai décidée de refaire peau neuve avec naïa, tout en gardant la belle lindsay en bouille, je ne peux pas me passer d'elle  I love you pour finir,
peace and love mes frères  licorne

Code:
[b]lindsay hansen [/b] (naïa keynes)
©️ Rinema

_________________
she was drowning,
but nobody saw her struggle.

Revenir en haut Aller en bas
Naïa Keynes
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : bazzart
SITUATION : pantin de ses folies
OCCUPATION : divaguer en quête de vérité
Messages : 652
Date d'inscription : 15/10/2014
Feat : lindsay hansen
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: Pouêt
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 4 Jan - 19:53


Entretien

ta dépendance à la drogue a beaucoup marqué ta vie. es-tu toujours dans le besoin de noyer tes peines ?
❝ oublier ma peine, mettre fin à une éternité de supplice, toutes ces images qui tambourinent dans ma tête. je ne peux noyer ma peine, sans me noyer moi-même. elle est en moi, laminant les parois de mon être dans l'espoir utopique de s'échapper.
mais s'échapper ?
personne ne peut les encaisser, c'est à peine si j'y parviens.
elles reviendront toujours vers mon cœur laminé, piétiné, écrasé. entre nous, c'est comme un amour inaltérable, le vrai, le fort, celui qui je sais, ne m'abandonnera jamais.  
cette peine me définie, comme étant la fille au sourire fictif, inventé de toute part à l'image de toutes ces personnes qui elles aussi s'inspirent des autres.
chaque jour, chaque nuit, je rêve de cette sensation d'éminence qui a envahi doucereusement chaque partie de mon corps pourtant si frêle, prêt à se fendre à chaque secousse. en soit, ce rêve blanc me permet de noyer ces peines sans me noyer avec elles, d'une certaine façon. comme si, une nouvelle fois, nous avions rompu cet amour factice nous unissant.

mais,
à présent,
ce n'est plus qu'un rêve.
et je me noie littéralement.
❞   
ou tes peines sont elles surpassées ?
❝ surpasser mon passé, n'est qu'une idée chimère s'envolant dans un ciel ombragé par la fatale réalité. jamais je ne pourrais le délaisser dans le lointain du monde, il s'accroche à mon être comme à une bouée de sauvetage, laissant des marques indélébiles sur ma peau rouge vive.
je me souviens, comme si c'était hier. de la puissance de mon mal lorsqu'il m'a infligé la pire des sentences pour un crime que je n'avais pourtant pas commis.  il a semé avec véhémence le souvenir despotique d'une nuit d'été devenant cauchemar éveillé, dans un creux de mon crâne.
et soudainement,
je ne savais plus comment me séparer de cette image tournant en boucle dans ma tête,
comment me délivrer de ces maux interminables,
comment sourire, rire et respirer.
comment vivre, simplement vivre putain.

impuissante face à mes peines, elles  seules parviennent à me surpasser.❞  
où puises-tu tes forces ?
❝ l'espoir. je ne suis qu'une fragile humaine se laissant aveugler par la lueur d'une émotion figée. comme tous les autres, je rêve d'un idéal, d'une destinée aux consonances douces et certaines. je rêve d'un monde sans barricades, où je serais libre de m'envoler au travers les voies lactées.
cependant, ce ne sont que des songes, des forces fantômes m'assommant de peines encore plus grandes.

dans le fond, la seule image qui parvienne à égayer la flamme de mon regard, n'est qu'envahie par la violence et cette vague de carmin , seuls éléments véritables.
dans le fond, seule l'image de son cadavre inanimé sur le bitume brûlant, teinte mes journées d'un désir éphémère de lutter contre cette noyade infinie.
le désir de finir ce que j'ai commencé, de le tuer pour de bon, cette fois. de contempler la lueur de son regard meurtrier s'éteindre subitement, rendant le monde soudainement plus lumineux, plus établi.

mes forces me viennent également du souvenir impérissable de toutes ces fois où je m'abandonnais à la drogue, seule substance parvenant à m'offrir l'intensité nécessaire pour achever ce monstre me sculptant à son image. toutes les fois où j'abandonnais mes peines le temps d'un instant, pour me focaliser sur ma hargne sans pareille et mon désir d'amère vengeance. j'y songe jour et nuit, à cet état d'euphorie. il me manque tant.
la naïa sûre et déterminée me manque, autant que la force de ses poings et l'ardeur de ses fantasmes délicieusement pourpres.

le jour où je sortirais de cette cage dorée,
j'irais droit à sa porte,
et d'une balle ajustée, je mettrais fin à sa misérable existence, lui susurrant au creux de son oreille,
échec et mat. ❞  
© Rinema

_________________
she was drowning,
but nobody saw her struggle.



Dernière édition par Naïa Keynes le Lun 4 Jan - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Duncan Bastille
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : peach' (avatar) northern lights. (signature) // B A Z Z A R T
SITUATION : coeur difficilement corruptible.
OCCUPATION : étaler mes pensée sur une feuille de papier.
Messages : 351
Date d'inscription : 27/10/2014
Feat : a s h s t y m e s t .
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: ft. bambi | ft. sacha | ft jona
• Relations: bambi (la colombe), jona (le frère), sacha (l'ange)
• Dortoir: (?) : kohvan, dan.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 4 Jan - 20:54

Putain putain putain Lucile, tes mots tes mots tes mots I love you Je sais même plus quoi dire, t'écris beaucoup trop bien pour tes seize ans, je rage ♥️♥️

_________________
attendre l'impossible
Revenir en haut Aller en bas
Ana Davis
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : vava de fassylover, signa by danouchou ♥
SITUATION : perdue dans son coeur. hope.
Messages : 76
Date d'inscription : 03/01/2016
Feat : magdalena zalejska
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: i wanna see the dirts under your skin ♦ avec dan ♥
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 4 Jan - 21:05

J'vais pas te dire bienvenue, parce que t'es chez toi, ce serait flippant. Du coup, merci de nous rejoindre, et je peux que plussoyer mon vdd. Ces mots ♥
Revenir en haut Aller en bas
Naïa Keynes
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : bazzart
SITUATION : pantin de ses folies
OCCUPATION : divaguer en quête de vérité
Messages : 652
Date d'inscription : 15/10/2014
Feat : lindsay hansen
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: Pouêt
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 4 Jan - 21:20

dun. mooh t'es trop mignonne ♥️♥️ même si tu n'as aucune raison de rager, t'as vu ta plume à toi un peu heart les questions sont perfectos ! I love you

ana. aha ♥️ merci à toi surtout d'offrir une nouvelle chance à blizzard I love you et au passage, toi aussi, tu as des mots magnifiques (je viens juste de dévorer ta fiche, j'adore ana ♥️)

allez, je tente de répondre aux questions ce soir héros

_________________
she was drowning,
but nobody saw her struggle.

Revenir en haut Aller en bas
Ana Davis
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : vava de fassylover, signa by danouchou ♥
SITUATION : perdue dans son coeur. hope.
Messages : 76
Date d'inscription : 03/01/2016
Feat : magdalena zalejska
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: i wanna see the dirts under your skin ♦ avec dan ♥
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 4 Jan - 22:08

on peut pas laisser une perle mourir ♥️
Merci aha et courage pour tes questions What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Duncan Bastille
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : peach' (avatar) northern lights. (signature) // B A Z Z A R T
SITUATION : coeur difficilement corruptible.
OCCUPATION : étaler mes pensée sur une feuille de papier.
Messages : 351
Date d'inscription : 27/10/2014
Feat : a s h s t y m e s t .
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: ft. bambi | ft. sacha | ft jona
• Relations: bambi (la colombe), jona (le frère), sacha (l'ange)
• Dortoir: (?) : kohvan, dan.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Mar 5 Jan - 21:19

Bienvenue chez les Initium I love you Tu me quittes de chez les Defectus... c'est mal mais je t'aime quand même (aa)

_________________
attendre l'impossible
Revenir en haut Aller en bas
Dino Brownon
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : ©tearsflight
SITUATION : free-ture
OCCUPATION : fumer ma vie, gribouiller mes pensées, surveiller mes étoiles, balancer mes poings et ma rage
Messages : 48
Date d'inscription : 06/02/2016
Feat : toby binge
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: naïa, duncan
• Relations:
• Dortoir: rêves bleus

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   Lun 8 Fév - 4:16

déjà que tu nous as fait une merveille en créant blizzard, alors là, tes mots, ta plume, épouse-moi please
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: naïa ∆ destroy what destroys you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

naïa ∆ destroy what destroys you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ebay : colis arrivé destroy
» Jean-Marc Demoly (J'M destroy) ouvre un site
» [test] Jeu de shoot (par J'm Destroy)
» PGR 2015: VIP J’m Destroy
» DESTROY ALL HUMANS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLIZZARD :: conception des personnages :: présentations :: les validés ♥-