AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM

Partagez | 
 

 « un connard, deux connards » ft. AUGUSTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan Bastille
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : peach' (avatar) northern lights. (signature) // B A Z Z A R T
SITUATION : coeur difficilement corruptible.
OCCUPATION : étaler mes pensée sur une feuille de papier.
Messages : 351
Date d'inscription : 27/10/2014
Feat : a s h s t y m e s t .
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: ft. bambi | ft. sacha | ft jona
• Relations: bambi (la colombe), jona (le frère), sacha (l'ange)
• Dortoir: (?) : kohvan, dan.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: « un connard, deux connards » ft. AUGUSTE   Ven 5 Fév - 22:34

un connard. deux connards.


    chercher un sentiment. chercher une émotion. chercher un événement. j'attends.
    j'ai envie qu'il m'arrive quelque chose, que ça déclenche quelque chose en moi qui me permettrait de me remettre en question. j'veux qu'on me retourne, comme une crêpe. splash. j'ai envie qu'il m'arrive quelque chose, un coup de couteau dans le ventre qui me ferait regretter mon passé. un truc. un quelque chose. un rien. qui me permettrait de me voir m'étendre, de me voir reconquérir le monde. le nouvel Alexandre. mais entre les murs, y'a que le temps pour la poussière de se glisser dans mes pores et de venir m'étouffer. je tousse de lassitude. de solitude. en manque de sentiments. alors souvent, j'me plonge dans l'illusion. une clope. deux clopes. ça m'aide à me faire croire que. sauf que pas. après on se demande pourquoi j'suis violent, pourquoi j'ai besoin de me montrer, pourquoi j'ai besoin de me démarquer, pourquoi j'ai besoin de me faire entendre. ils comprennent pas bien que c'est un cercle vicieux. que plus je reste, plus je frappe. que plus je frappe, plus je reste. donc je vogue, comme un bateau entre deux vagues, entre deux tempêtes. alors je marche, je me laisse glisser sur le temps, en attendant que ça passe. en attendant que.
    en attendant QUE.
    j'fume une clope là où j'ai pas le droit. on s'en fout à ce stade là. et puis c'est plus marrant, j'aime bien quand les gens me regardent. une bouffée, deux bouffées. un regard, deux regard. trois bouffées, quatre bouffées. trois regards, quatre regards. j'me lève, je remonte mon caleçon et je m'affale à nouveau sur le canapé vert. des cendres sur le velours (c'est joli les métaphores).
    tu t’aperçois dans le reflet de la télévision. aujourd'hui tu te trouves beau. beau d'envie, peut-être ? y'a une petite lumière sous ta paupière. d'étoile ou de flamme, elle t'illumine sous la peau. un peu. un peu plus qu'avant. t'es illuminé de quête et d'envie. aujourd'hui, tu veux, tu as espoir. sans savoir trop pourquoi. tu as espoir que.

    quand tu vois sa peau brune, ça te fait étinceler. blanc contre noir. et à l'intérieur ?
    noir contre noir.

_________________
attendre l'impossible
Revenir en haut Aller en bas
Auguste Chevalier
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : Bazzard
SITUATION : Connard
Messages : 23
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : Harry Uzoka
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: ft Naïa // ft Duncan
• Relations: Louve : Plus fort que moi je te veux dans mes bras -- Naïa : Parfois en manque avec toi parfois mieux sans toi
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « un connard, deux connards » ft. AUGUSTE   Ven 5 Fév - 23:40

un connard. deux connards.



    Les chiffres s’envolent, les racines carrées piquent, les parenthèses s’arrondissent et devant ses yeux ébènes se jouent un ballet dont il ne comprend pas le sens. A quoi bon ? La barbe grisonnante du professeur tressaute à chaque fonction énoncée. Auguste ne comprend pas. Il ne veut pas comprendre, il s’en fout. Une main se tend vers un sac à dos. Elle l’attrape, le soulève et d’un geste nonchalant le lance sur son épaule. Les pieds de la chaise raclent contre le carrelage miteux. La voix du prof ne s’arrête même pas et le laisse sortir sans un mot. Pourquoi tant d’abandon. Pense-t-il qu’il s’agit d’une cause désespérée ? Auguste il s’en fout, il traine son corps trop grand vers un endroit au chaud et sans mathématique.

    Derrière une porte entrouverte il entend la rumeur de discussions diverses. Auguste n’est pas solitaire. Il est même sociable, depuis toujours. Peut-être est-ce le sang de l’Afrique qui coule encore dans ses veines mais la solitude il ne la cherche pas souvent. Parfois ça lui arrive mais là le bruit l’attire. Il entre. Des mains se tendent vers lui, elles rencontrent la sienne dans une sorte de rituel générationnel. Il sourit, les mathématiques sont déjà oubliées. Ses pas le mènent un peu plus loin dans la salle et sous son poids le canapé vert lâche une plainte étouffée.

    Le petit parisien fume sa clope sans pression. De son sac Auguste tire une pochette de tabac et un pochon de came. Avec un doigté d’expert il roule son petit bâtonnet d’herbe, quand il a terminé il le glisse entre ses lèvres et se tourne vers son compagnon de canapé.

    « Dun tu me file ton feu ? »

    Les regards se posent sur eux, le blanc le noir, le ying le yang mais la fumée qui s’échappe de la cigarette du parisien ne semble déranger personne et on voit ici et là trainer des cadavres de joints et de clopes.


Revenir en haut Aller en bas
Duncan Bastille
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : peach' (avatar) northern lights. (signature) // B A Z Z A R T
SITUATION : coeur difficilement corruptible.
OCCUPATION : étaler mes pensée sur une feuille de papier.
Messages : 351
Date d'inscription : 27/10/2014
Feat : a s h s t y m e s t .
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: ft. bambi | ft. sacha | ft jona
• Relations: bambi (la colombe), jona (le frère), sacha (l'ange)
• Dortoir: (?) : kohvan, dan.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « un connard, deux connards » ft. AUGUSTE   Sam 6 Fév - 15:51

un connard. deux connards.


    celui là, tu lui cracheras pas dessus. t'aimes bien son petit sourire dissimulé, sa peau d'ébène et son regard vif. tu sens sous sa peau une énergie mystérieuse, que tu voudrais apprendre à connaître, que tu voudrais apprendre à apprendre. il y a quelque chose d'étranger chez lui qui t'attire. lui c'est un différent, et t'as bien aimé comment la différence t'a frappée chez ce gamin quand il s'est assis à côté de toi. deux différents côte à côté, (-) + (-) = (+).
    ça me fait sourire quand je vois ses doigts s'agiter sur sa feuille. tu savais que ce gosse était réputé pour en avoir plein dans les poches, même si tu sais pas trop comment il se débrouille pour la cacher. et puis tous les gens autours de toi me donnent encore plus envie de l'accompagner dans son spectacle. j'lui souris pas (histoire de faire le mec), et je tends la flamme de mon feu vers ses lèvres, roses et charnues. on dirait une rose piquée par un joint. ça commence à brûler au bout, le papier noircit et les feuilles sechées peinte d'orange enflammé apparaissent. l'odeur monte, la fumée monte... les regards se tourne, ton sourire s'étend.

      « t'es un bon, frère. »


    frère. ça faisait longtemps que j'en avait pas appelé un comme ça. tout d'un coup mon regard brille, je me sens en bonne compagnie. la compagnie branlante, celle douteuse, celle dont on ne sait rien et que j'aime pour ce qu'elle pourrait promettre. joie ou souffrance, elle promet que. et que commence ainsi, autour d'un joint, entre frère, entre gamins. j'lui chope son joint après trois, taffes. ça m'arraches l'intérieur, un peu. et quand tu souffles la fumée dans l'air tu te sens bien. illusion. illusion. t'es bien.

      « elle est bonne, ça m'étonne pas qu'on te connaisse pour ça. tu la chopes où ? »


    et puis tu te retrouves à nouveau attiré par la rose sur ses lèvres.

_________________
attendre l'impossible
Revenir en haut Aller en bas
Auguste Chevalier
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : Bazzard
SITUATION : Connard
Messages : 23
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : Harry Uzoka
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: ft Naïa // ft Duncan
• Relations: Louve : Plus fort que moi je te veux dans mes bras -- Naïa : Parfois en manque avec toi parfois mieux sans toi
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « un connard, deux connards » ft. AUGUSTE   Sam 6 Fév - 17:35

un connard. deux connards.



    Duncan tend son briquet. La petite flamme danse sous les yeux ébène. Elle se reflète dans les prunelles bleues du petit parisien. Sans un mot il laisse le bout du tube empoisonné se consumé doucement. Les regards se tournent vers ce petit point orange qui crépite. Auguste ça l’amuse et un coup d’œil vers Duncan lui suffit pour savoir que lui aussi trouve cela amusant.
    L’autorité on l’emmerde pensent-ils à l’unisson.
    Et pour souligner leur pensée complice quelques mots amicaux sortent de la fine bouche du banlieusard. « T’es un bon, frère »
    Les lèvres d’Augustes s’étirent dans un large sourire et lui répond avec un clin d’œil complice. Le sourire d’Auguste c’est comme un havre de paix dans une mer de pétrole. Il met en confiance, il réchauffe le cœur.
    Il s’affale un peu plus dans le canapé et tire doucement sur ce petit joint béni. La fumée s’élève, la fumée attire. Une douce odeur âcre emplit rapidement l’espace mais personne ne s’y oppose.
    La main noire tend le bédo à la main blanche qui s’en empare rapidement.

    « On est pas bien là ? »

    Il lance ça un peu fort comme pour emmerder encore plus le monde, rappeler qu’il n’est enfermer que physiquement. Dans sa tête il se pense libre. Libre comme la fumée de ce joint. Mais est-il si libre qu’il ne le pense ? Et même s’il était à l’extérieur, serait-il libre ? Son gang serait à la sortie de cette prison, ils l’accueilleraient en héros et la boucle serait bouclée.
    Mais à cet instant Auguste est entrain de profiter de ses quelques vapeurs odorantes, il réfléchira peut-être plus tard à sa condition.
    Duncan le complimente, il veut savoir où il trouve sa came. Leurs sourires se répondent mais Auguste esquive. Même s’il apprécie ce garçon avec qui il partage quelques cours et quelques taffes il faudrait une amitié exceptionnelle pour qu’il dévoile ses plans. Surtout ici.

    « Désolé mon pote mais compte pas sur moi pour te confier mes secrets. La notoriété et le mystère ça se conserve ! »


    Un éclat de rire lui échappe. Son rire sonne clairement dans la pièce, il la réchauffe. Le rire d’Auguste il est tellement honnête, c’est surement la seule chose qui est resté d’origine. Toujours le même rire fort et communicatif. Il récupère le stick que lui tend son voisin et il le glisse entre ses lèvres charnues. Il lui tend tout de même une perche.

    « Mais rien ne nous empêche d’en partager plus souvent si l’envie t’en prend. Je ne suis pas dur à trouver. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: « un connard, deux connards » ft. AUGUSTE   

Revenir en haut Aller en bas
 

« un connard, deux connards » ft. AUGUSTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP] Au fond du parc, deux nobles, un duel….
» Deux chatons à donner
» blague a deux balles !!
» Besoin d'une escorte de deux personnes !
» [RESOLU] deux vert deux orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLIZZARD :: entre les murs :: couloirs :: salle de détente-