AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM

Partagez | 
 

 Comme qui dirait un retour aux sources...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombelune Alaflor
avatar
Infirmière
Infos de baseCREDITS : ?
SITUATION : Célibataire
Messages : 44
Date d'inscription : 14/01/2016
Feat : Nathalie Dormer
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: A l'infirmerie
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Comme qui dirait un retour aux sources...   Sam 16 Jan - 23:26

Ombelune venait d'arriver dans le centre. C'était son premier poste, et elle espérait qu'elle s'en sortirait aussi bien qu'on voulait le lui faire croire. Elle avait traversé les couloirs silencieux, ses pas faisant résonner le silence. Où était les jeunes...? En cours, certainement. Elle portait sur l'épaule son sac de voyage. Peu d'affaires. Elle avait appris à ne pas s'attacher. Là où elle était avant, certains prenaient plaisir à blesser les autres, à leur prendre ce qu'ils avaient de plus cher, ce à quoi ils s'accrochaient pour tenir le coup. Sa vie se résumait à ces quelques affaires. Le directeur lui avait indiqué la route à suivre pour trouver l'infirmerie et les dortoirs. Le lit où elle prendrait quelques heures de sommeil lui importait assez peu. Elle voulait découvrir son lieu de travail, son nouvel univers.
C'est ainsi qu'elle poussa la porte de l'infirmerie. Le local n'était pas très grand, mais propre et bien organisé. Elle posa son sac au sol et s'aventura un peu plus loin, sa main effleurant les surfaces planes des meubles. Elle était pensive, songeant à sa vie passée et future.
Elle appréciait qu'on lui fasse confiance, qu'on lui donne la chance d'évoluer dans cette structure. Elle alla se positionner devant la fenêtre donnant sur une grande cour. L'hiver était là dorénavant et les arbres semblaient encore plus triste. Elle passa une main sur son crâne semi rasé et dans ses cheveux.
Ombe se détourna de l'ouverture pour aller fouiller dans son sac. Elle en sortit une photo encadrée qu'elle déposa sur son bureau, puis un peu de matériel médical qu'elle rangea dans un placard. Elle inspira profondément et murmura pour elle-même:


- Espérons que je n'aurais pas trop de travail...
Revenir en haut Aller en bas
Louve Cavendish
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : jukebox joints (avatar) anaëlle (signature) bambi.galaxy (gifs de signature + profil)
SITUATION : tu penses sérieusement, que je peux bâtir un truc en étant ici.
OCCUPATION : t'emmerder.
Messages : 38
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : mimi elashiry.
Fiche RPG

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Lun 8 Fév - 1:00

Foutu contrôle de routine, ça fait pas longtemps que t'as été amenée au centre. Tu détestais les examens de routine où des questions découlaient et en finissaient plus. Au départ, tu refusas catégoriquement pour finalement comprendre que tu n'étais pas en position de refuser. T'es plus en contrôle de rien ici, tu dois obéir aux règles comme un pauvre animal en cage. Malheureusement pour eux, tu ne te laisseras pas faire et t'as encore cette rage qui t'anime et qui d'ailleurs a fait que prendre de l'expansion. Tu en veux à la terre entière, tu lui en veux à lui et heureusement que tu ne peux pas le croiser entre ces murs parce que t'aurais probablement cette rage meurtrière. Voilà qu'ils t'ont menottés par précaution et qu'ils t'amènent à l'infirmerie pour ce fameux contrôle. Tu grognes un peu, trouvant cela absurde qu'ils fassent tout ce cinéma alors que t'aurais pu t'y rendre par toi-même, mais en même temps ça te fait sourire parce que c'est à ce demander s'ils n'ont pas peur de toi ici. Finalement, l'un des deux pousse la porte et tes yeux se posent sur cette jeune femme qui est devant la fenêtre. « On vous amène votre première patiente...» Tu te renfrognes et t'as soudainement envie de frapper détestant être dans cette position, d'être menotté. « C'est bon les gorilles, vous pouvez retourner vous retirez mutuellement vos puces...» Dis-tu d'une voix tranchante, tes yeux fait le tour de cette pièce et tu renifles légèrement et tu comprends alors que les deux colosses risquent de rester dans la pièce pour la durée du contrôle, en protection pour la jeune infirmière. D'ailleurs, tu la détailles un peu essayant de lui démontrer dans ce mutisme qu'elle ne t'impressionne pas malgré le fait qu'elle soit un membre du personnel. « Tu peux leurs demander de sortir? J'ai pas envie qu'ils connaissent tout de mon état de santé, ils en savent déjà beaucoup trop les gens ici...» C'est vrai, ils en savent déjà pas mal à cause de ton dossier et ça t'agaces. T'espères qu'elle acceptera de faire cette requête pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ombelune Alaflor
avatar
Infirmière
Infos de baseCREDITS : ?
SITUATION : Célibataire
Messages : 44
Date d'inscription : 14/01/2016
Feat : Nathalie Dormer
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: A l'infirmerie
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Lun 8 Fév - 12:50

Du bruit dans le couloir, un peu d'agitation. Elle relève les yeux, voit la porte s'ouvrir. Deux des colosses font leur entrer, rendant la jeune fille qu'ils trimballent encore plus chétive. Elle fronce imperceptiblement les sourcils, en la voyant, mains dans le dos. Ils ont donc tous les même façons de faire... Ne rien dire.. C'est elle l'adulte à présent... Elle détaille un peu plus la brune qui lui fait face. Elle est jolie. Bien entendu elle ne baisse pas le regard. Aucun n'aime se soumettre ici. Ne pas montrer sa peur, même si elle vous bouffe de l'intérieur. La voix claque. dure et ferme. Elle ne se laisse pas faire la petite. Un affrontement du regard, nulle ne baissera le sien. Certainement pas elle. Son regard s'égare sur son corps, avant de remonter sur les deux hommes.

-Laissez-nous.

Elle n'a pas peur. Et puis si elle doit se prendre des coups, elle les prendra. Ce ne sera pas les premiers ni les derniers. Avant tout, leur apprendre à lui faire confiance. Un minimum en tout cas... A venir la voir quand ils sont blessés. Ne pas laisser trainer une blessure importante. Le reste...


- Et détachez là...

*Ce n'est pas un chaton qui va me faire peur*, songe t'elle... Elle accède ainsi à la requête de la jeune fille, toutefois, elle aurait fait la même chose qu'on le lui demande ou pas. Un des costauds détache la menotte, et s'apprête à clipser l'autre partie à une poignée, scellée dans le mur. Ombe fait claquer sa langue. Elle ne supporte pas les liens, elle ne veut pas de ça, pas dans sa bulle à elle. Elle leur montre la porte et après une hésitation, l'homme retire la deuxième menotte et ils finissent par sortir.
Son regard se pose sur sa jeune patiente:


- Assieds toi, s'il te plait.

Elle lui montre la chaise qui lui fait face, avant de prendre place devant l'ordinateur. Elle l'allume et ouvre le logiciel, regroupant les dossiers de tous les jeunes présents ici.

- Comment t'appelles tu? Je vais consulter ton dossier et t'examiner.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Cavendish
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : jukebox joints (avatar) anaëlle (signature) bambi.galaxy (gifs de signature + profil)
SITUATION : tu penses sérieusement, que je peux bâtir un truc en étant ici.
OCCUPATION : t'emmerder.
Messages : 38
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : mimi elashiry.
Fiche RPG

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 0:21

«Laissez-nous.» Sa voix se veut autoritaire, mais elle est douce à la fois. Les deux hommes se jettent un regard et toi, tu demeures impassible même si au fond ça t'amuses de les voir incertains. Puis voilà, qu'elle enchaîne; « Et détachez là...» Voilà, qu'elle exécute tes deux requêtes. L'un des gorilles détache l'une des menottes et s'apprête à clipser l'autre à une encrage dans le mur et cette action te fait légèrement tituber vers l'arrière et tu pousses un soupir d'agacement, mais il n'exécute pas son geste puisque la jeune infirmière lui interdit de le faire et l'homme se ravise. Les deux hommes finissent par sortir, mais tu sais pertinemment qu'ils doivent rôder pas loin... Tu te retrouves finalement seule avec elle, vos regards se croisent et t'attends la suite même pas une dose de remerciement franchit tes lèvres gercés il faut tout de même pas trop en demander.«Assieds toi, s'il te plait.» Tu l'observes s'asseoir derrière son ordinateur et tu ne peux pas t'empêcher de te dire qu'ils sont tous pareils. Puis, tu finis par t'asseoir sur la chaise en te massant doucement les poignets alors que des petites marques rouges se sont dessiner, signe que tu n'as pas été douce et que tu as voulu te libérer. «Comment t'appelles tu? Je vais consulter ton dossier et t'examiner.» Tu demeures silencieuse, sans émotions quelconque à sa question. Puis, tu sais qu'elle ne pourra pas continuer la rencontre si elle ne sait pas ton nom, mais tu t'en fous. « Comment t'aimerais m'appeler?» Le timbre de ta voix ce veut rauque, t'as une voix qui peut sonner parfois un peu masculine, par contre cela n'est pas moins séduisant et d'ailleurs c'est ce qu'on peut entendre dans le timbre de ta voix, une sorte de séduction discrète. Tu as toujours été comme ça, une séductrice pour capter l'attention des autres que ça soit des hommes ou des femmes, pour toi ça n'a pas d'importance tant que tu peux sentir de la peau sous tes doigts et assouvir tes pulsions... Tu viens à croiser ses prunelles claires, puis tu finis par baisser les yeux en voyant sa tête et tu renifles à nouveau laissant entrevoir un sourire amusé sur tes lèvres, puis cette fois tu la regardes droit dans les yeux et ta langue claque alors que tu prononces ton prénom; « Louve...» Louve la solitaire, Louve l'animal en cage, Louve l'abandonnée voilà qui tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Ombelune Alaflor
avatar
Infirmière
Infos de baseCREDITS : ?
SITUATION : Célibataire
Messages : 44
Date d'inscription : 14/01/2016
Feat : Nathalie Dormer
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: A l'infirmerie
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 12:42

Elle attend, patiemment, devant l'écran, prête à rentrer les données. Elle sent son regard sur elle. Ca ne la dérange pas. Elle aime qu'on l'a regarde. Le silence s'installe entre elles. Elle relève les yeux. La jeune fille se frotte les poignets, son visage n'exprime rien, ni colère, ni gratitude. Ombe songe qu'elle pourra bien faire tous les efforts, ils ne lui diront jamais merci. Elle soupire intérieurement et s'apprête à renouveler sa question, quand une phrase sort des lèvres abîmées de Louve.

« Comment t'aimerais m'appeler?»

Elle croise les bras sur le bureau, l'étudie plus posément. Finalement, elle a tout son temps. Ils n'ont pas annoncés d'autres venues aujourd'hui. Elle a la peau dorée, une peau couleur de miel, une peau dans laquelle elle aurait envie de mordre. Elle croise son regard, et reste silencieuse. Une multitude de noms frappent son esprit, mais aucun ne sort. Il ne faut pas. Ils sont siens. Elle lit. Elle lit en elle comme dans un livre ouvert. Elle a beau essayer de garder un visage neutre, ses yeux sont un puits immense, menant à son âme. Elle lui ressemble. Elle essaye de plaire, le ton de sa voix malgré sa rugosité est empli de douceur.
Elle attend toujours un nom qui ne vient pas. Elle n'a pas envie de lui faire du chantage. De lui rappeler qu'elle a accédé à sa requête, même si elle l'a fait en premier lieu pour elle.
Elle détourne le regard, mais rien n'est gagné. Elle discerne le sourire sur ses lèvres. Se moque t'elle? Peut importe... Elle finit par céder et lui donne son prénom.


"Louve..."

Ce n'est pas un prénom commun, elle n'a pas besoin d'en demander plus pour avoir accès à son dossier. Louve... Le prénom lui tourne en tête. Une louve enfermée... C'est plutôt ironique. Elle se demande si la jeune fille à jouer de son prénom pour se forger son caractère. Dans quelques secondes elle en saura plus. Le temps de lire ce qu'on à fourni comme renseignements à l'établissement...

- Mets toi en sous-vêtements s'il te plait.

Elle consulte rapidement le dossier durant ce temps, avant de se lever pour rejoindre la jeune fille. Il s'agit d'un examen de routine, la base de son travail. Poids, taille, tension... Elle doit aussi en profiter pour voir s'il y a des traces de coups, de piqûre et de scarification. Elle pose son regard sur elle, un regard doux et patient.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Cavendish
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : jukebox joints (avatar) anaëlle (signature) bambi.galaxy (gifs de signature + profil)
SITUATION : tu penses sérieusement, que je peux bâtir un truc en étant ici.
OCCUPATION : t'emmerder.
Messages : 38
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : mimi elashiry.
Fiche RPG

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 16:35

Voilà, t'as fini par cracher ton prénom. T'aurais pu lui sortir n'importe quoi, mais ça n'aurait fait qu'être plus long et t'as pas envie d'y passer la journée. Quoi que, t'allongerais peut-être le temps si tu pouvais y faire autre chose, tes yeux de félin en ont profité pour détailler son corps un peu plus de façon minutieuse. Peau blanche comme de la porcelaine, tu l'images très bien sous tes doigts étrangement, tu sais que la porcelaine n'est qu'une métaphore, tu te doutes que la jeune infirmière est une force tranquille. Tu l'as remarquée dès qu'elle a ouvert la bouche au début de la rencontre comment elle a parlée aux deux gorilles. Tu sais que maintenant, elle a une porte d'entrée à ton dossier, sur une partielle de ta vie, évidemment y'a pas tout d'inscrit là-dedans uniquement les choses essentielles pour la sécurité du personnel, de ces personnes enfermés comme toi et le bon fonctionnement de l'établissement. « Mets toi en sous-vêtements s'il te plait. » Tes yeux se posent sur elle et tu finis par te lever alors qu'elle a les yeux rivés sur son ordinateur. Alors que tu commences à déboutonner ton pantalon, tu demandes; « J'ai quoi en échange?» Ouais, parce que t'as appris avec le temps que se déshabiller ça finissait par avoir un prix. Non, t'es pas une pute, mais tu t'es fais expliquer par plusieurs filles comment ça fonctionnait. Non toi, tu ne jouais pas dans cette cours là alors que t'aurais grandement pu t'y retrouver... Cependant, le grand méchant loup il était toujours là pour veiller sur toi, ça c'était au début dans ces bons jours. Tu la vois approcher alors que ton pantalon glisse le long de tes cuisses, tu donnes légèrement des petits coups pour les faire sauter complètement. Tes grands yeux viennent s'encrer dans les siens et doucement tu retires ton haut, elle lit peut-être en toi comme dans un livre ouvert, mais si ça se trouve toi aussi. Tu peux lire dans son regard, qu'elle semble combattre quelque chose et ça t'amuses (un peu) beaucoup. Tu demeures planter là, alors qu'elle commence son examen pendant que toi tu demeures silencieuse sans la quitter du regard. Tu te dis que pour ce round-ci elle a grandement le dessus, mais tu te fais la promesse que ce ne sera pas toujours le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Ombelune Alaflor
avatar
Infirmière
Infos de baseCREDITS : ?
SITUATION : Célibataire
Messages : 44
Date d'inscription : 14/01/2016
Feat : Nathalie Dormer
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: A l'infirmerie
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 19:35

Elle se déshabille, lentement. Le regarde de la Louve ne l'a pas quitté, elle le sent. Elle sait qu'elle n'a rien à craindre. Comme souvent les jeunes filles se font entrainées dans la mauvaise voie, mais elles ne sont pas méchantes. Du moins, elle en est persuadée.
Elle l'a regarde se tortiller pour se débarrasser d'un pantalon étroit, trop moulant certainement. Elle l'écoute lui demander:


« J'ai quoi en échange?»

- En échange....?

Une légère lueur de surprise, bien vite masquée, ou estompée.

- Il n'y a rien en échange. Je fais mon boulot, c'est-à-dire m'assurer que tu vas bien. Je ne vais pas profiter de toi. Tu n'as rien à craindre ici.

Rien à craindre non, en théorie... Ils sont surveillés. Par contre.. Ne pas profiter d'elle... Ca.. Ca sera dur. Elle a retiré son haut lentement, puis est restée, piquée, là, immobile, la fixant. Elle a de jolis yeux, plutôt clairs.
Elle lui lui fait signe de s'allonger sur la petite banquette, alors qu'elle passe une blouse et attrape son tensiomètre. Ombe prend son bras, et installe l'appareil, elle le surveille, laissant ses doigts sur son bras, sur sa peau, savourant l'innocent contact. Puis elle l'a fait se rasseoir et vient poser son stéthoscope sur son dos, contrôlant sa respiration. Elle sait que le métal est froid, elle ramasse les cheveux de la jeune fille pour les pousser sur le côté. Elle détaille rapidement son corps, en repassant devant elle, posant de nouveau l'appareil sur le haut de sa poitrine. Elle voit quelques cicatrices par ci et par là.
Puis elle le range, la palpe doucement au niveau de la gorge et l'interroge:


- Tu as déjà été opérée? C'est quoi ces cicatrices? Tu prends la pillule? Des antécédents de cancers ou de maladies graves dans ta famille?

L'infirmière lui demande de se mettre debout et la mesure contre le mur. Ensuite, elle se dirige vers l'ordinateur pour prendre quelques notes après s'être lavé les mains.

- Tu grimpes sur la balance, tu me dis ton poids et tu peux te rhabiller.

Elle est fière, elle n'a pas céder à la tentation, à ses vieilles pulsions. Il y a encore peu, elle aurait plaqué la jeune fille contre le mur pour s'assouvir. Mais il n'en est rien.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Cavendish
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : jukebox joints (avatar) anaëlle (signature) bambi.galaxy (gifs de signature + profil)
SITUATION : tu penses sérieusement, que je peux bâtir un truc en étant ici.
OCCUPATION : t'emmerder.
Messages : 38
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : mimi elashiry.
Fiche RPG

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 21:04

La loi de la jungle, elle ne connait pas? La loi du marchandage et du plus fort, ça lui est inconnu? T'es pas dupe et tu l'as remarquée cette lueur de surprise qu'elle avait au fond des yeux. Encore une fois, ça t'amuses et tu ne le démontres pas. « Il n'y a rien en échange. Je fais mon boulot, c'est-à-dire m'assurer que tu vas bien. Je ne vais pas profiter de toi. Tu n'as rien à craindre ici.» T'as le goût de rigoler, est-elle vraiment sérieuse lorsqu'elle dit ça? À t'elle réalisée où elle bossait, parmi ces âmes déchirées et cette violence. Certains jeunes ont tués, d'autres ont violés et séquestrer c'est l'une des raisons pour lesquelles, ils sont ici et voilà qu'elle dit que tu n'as rien à craindre, il ne faudrait quand même pas la prendre pour une conne... Bref, Louve se contente d'hausser les épaules à ces mots, puis elle l'invite à s'allonger sur la banquette pour faire son bilan de santé. La jeune femme s'exécute et la jeune infirmière débute son examen, le contact de son stéthoscope contre sa peau la fait frissonner, mais elle ne réagit pas la laissant continuer. Puis finalement elle débute son interrogatoire; « Tu as déjà été opérée? C'est quoi ces cicatrices? Tu prends la pillule? Des antécédents de cancers ou de maladies graves dans ta famille? » La jeune indienne fronce les sourcils doucement au fil de ces questions, puis elle répond du tac au tac; « Merde, t'es flic ou infirmière?» Elle finit par descendre de la banquette et s'avance au mur pour se faire mesurer, puis voilà que la jolie blonde enchaîne; «Tu grimpes sur la balance, tu me dis ton poids et tu peux te rhabiller.» Elle monte sur la balance et y regarde le résultat, ouais depuis son arrivé ici elle a perdue un peu de poids, mais bon en même temps elle n'a jamais été très grosse non plus. « 52,16 kilos » Dis-tu simplement avant de descendre de la balance et prendre tes vêtements au sol pour te rhabiller. Tout en te rhabillant tu viens à répondre à ces questions précédentes; « Sinon, j'ai jamais été opérée, je prend la pilule m'ouais...» Elle marque une pose alors qu'elle boutonne son jeans et enfile son haut, puis elle reprend; « J'crois pas avoir d'antécédents de maladies quelconques, puis pour les cicatrices ça va te servir à quoi de savoir à part garnir le dossier et bien paraître aux yeux de ton patron?» Ta voix est plus dure cette fois-ci, t'as pas envie de partager ça avec elle alors que tu ne la connais pas. T'avances vers son bureau et t'ajoutes; « Pourquoi il faudrait qu'on vous balance tout, alors que vous, vous nous dites rien...» Pas faux, les intervenants, les membres du personnel demeurent silencieux sur ce qu'ils sont. C'est de donner à sens unique et ça, ça t'agaces parce que merde, t'as déjà donnée beaucoup trop à sens unique par le passé. Sans gêne, tu retournes la chaise et tu t'y assis à l'envers dessus, alors que tes yeux viennent capturer les siens et tu lâches dans un souffle; « Toi, pourquoi t'es là?» Cette fois-ci, c'est toi qui pose les questions.
Revenir en haut Aller en bas
Ombelune Alaflor
avatar
Infirmière
Infos de baseCREDITS : ?
SITUATION : Célibataire
Messages : 44
Date d'inscription : 14/01/2016
Feat : Nathalie Dormer
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: A l'infirmerie
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 22:08

Par ici elle parlait bien de son cabinet. Et non elle n'est pas dupe, elle sait que les lieux sont dangereux. Ptêt même plus. Quelle idée de vouloir enfermer ensemble tout un tas de jeunes délinquants, de jeunes à la dérive. Elle ne dit rien, elle ne fait que penser. Elle espère bien parvenir à transformer son cabinet en bulle, en une pause.
Elle attend des réponses qui ne viennent pas. A la place une répartie cinglante.


« Merde, t'es flic ou infirmière?»

Elle ne répond pas et attend patiemment. Elle a choisit de la tutoyer. Elle met l'adulte au même niveau qu'elle. Pas de respect. Elle le note dans un coin de sa tête, songe que ça a dû lui jouer des tours.
La patience... C'est une qualité qu'elle a acquis là bas. Elle note le poids de la jeune fille et rajoute quelques commentaires. Il faudra qu'elle mange un peu. Elle est trop maigre.
Elle continue de noter avec les quelques indications qu'elle daigne lui donner. Elle lève les yeux sur elle quand elle fait une pause.
Elle reprend, plus dure, le viager fermé.


"J'crois pas avoir d'antécédents de maladies quelconques, puis pour les cicatrices ça va te servir à quoi de savoir à part garnir le dossier et bien paraître aux yeux de ton patron?»

Point sensible donc... Elle le rajoute dans son dossier. Elle comprend la réaction de la gosse. Comment savoir à qui faire confiance? Elle n'insiste pas. Elle sait que le moment venu elle s'ouvrira d'elle-même. Elle se rapproche et rajoute:

« Pourquoi il faudrait qu'on vous balance tout, alors que vous, vous nous dites rien...»

Ombelune l'observe, jouant avec un stylo qu'elle a pioché dans le pot. Besoin de s'occuper les mains pour ne pas avoir envie de la toucher, l'effleurer, la caresser... Elle secoue légèrement la tête, s'obligeant à sortir de ses pensées. Les regards se croisent et elle murmure, l'obligeant à tendre l'oreille.

« Toi, pourquoi t'es là?»

- Pourquoi? Pour faire mon travail.

Elle ne veut pas vraiment lui répondre, pas envie d'afficher son passé, pas envie qu'elle s'en empare pour le diffuser. La direction est au courant et c'est bien suffisant.

- J'ai choisi d'être là. C'est là la différence. Je sais que toi tu ne le veux pas, mais c'est malheureusement ainsi. On peut essayer d'avoir de bons rapports toutes les deux. Ou tu peux partir en guerre contre moi. Mais ça ne sera pas la même chose.

Elle esquisse un sourire à la formulation. Un rapport. Ouais, voilà ce qu'il lui faut. Va falloir qu'elle voit si elle peut pas aller faire un tour en ville qu'elle se trouve un corps chaud à baiser.

- Nous en avons fini, je pense que ces messieurs t'attendent dehors.

Elle se lève pour la raccompagner et ouvre la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Cavendish
avatar
Pensionnaire
Infos de baseCREDITS : jukebox joints (avatar) anaëlle (signature) bambi.galaxy (gifs de signature + profil)
SITUATION : tu penses sérieusement, que je peux bâtir un truc en étant ici.
OCCUPATION : t'emmerder.
Messages : 38
Date d'inscription : 04/02/2016
Feat : mimi elashiry.
Fiche RPG

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mar 9 Fév - 23:26

« Pourquoi? Pour faire mon travail.» Réponse de merde, mais elle devra s'en contenter pour le moment. Puis voilà qu'elle reprend essayant probablement d'expliquer un peu mieux les choses. Ce sont des phrases que t'as déjà entendu par le passé, puis la vie t'as fait comprendre qu'il valait mieux être proche de ses amis et encore plus proche de ses ennemies. Dans ce cas-ci, tu ne penses pas mettre la séduisante infirmière dans la case des ennemis, du moins pour le moment. « J'ai choisi d'être là. C'est là la différence. Je sais que toi tu ne le veux pas, mais c'est malheureusement ainsi. On peut essayer d'avoir de bons rapports toutes les deux. Ou tu peux partir en guerre contre moi. Mais ça ne sera pas la même chose.»Elle t'adresse un sourire réconfortant et tu prends la peine de la détailler encore un peu plus, puis voilà qu'une chaleur t'envahie soudainement prenant possession de ton corps, le terme nymphomane n'est pas inscrite à ton dossier, mais parfois ça t'effleures l'esprit puisque tu es souvent à la recherche de contact humain. Finalement, elle finit par se lever et tu fais de même voyant que la rencontre tire à sa fin. «Nous en avons fini, je pense que ces messieurs t'attendent dehors. » Tu jettes d'ailleurs un regard aux deux gorilles qui discutent ensemble ayant pratiquement oubliés leurs responsabilités. Du coup, tu profites de leurs moment d'absence pour venir effleurer du bout des doigts le poignet de la jeune infirmière en disant sans la regarder; « À bientôt...» Tu lui as murmurée cela comme un secret, comme une promesse. Tu viens à croiser son regard et toi, ton regard il brûle d'envie de lui arracher ses vêtements et de la baiser n'importe où dans cette pièce, mais c'est risqué malgré que tu adores le danger tu préfères te contenir sachant qu'il y aura une prochaine fois. « Au fait... J'préfère les bons rapports...» Rajoutes-tu toujours dans un même murmure pour la déstabiliser un peu jouant de tes charmes, doucement et à contre coeur, tu retires tes doigts de son poignet alors que tu ne demandais rien de mieux que de toucher sa peau de porcelaine.
Revenir en haut Aller en bas
Ombelune Alaflor
avatar
Infirmière
Infos de baseCREDITS : ?
SITUATION : Célibataire
Messages : 44
Date d'inscription : 14/01/2016
Feat : Nathalie Dormer
Fiche RPG
FICHE RPG
• RP en cours: A l'infirmerie
• Relations:
• Dortoir:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   Mer 10 Fév - 13:15

Elle attend, debout, près de la porte ouverte, la main sur le bois, la regardant. Les hommes sont un peu plus loin dans le couloir. Ils n'ont pas encore capté que l'entretien est terminé. Louve choisit ce moment. Elle attrape son poignet, ou plutôt elle l'effleure à peine. Elle murmure:

« À bientôt...»

Ce souffle est léger, doux et tendre comme un bonbon. Elle ne sait qu'en penser la jeune infirmière. Qu'y a t'il derrière ce "A bientôt"? Est-elle parvenu à franchir ses défenses? Compte elle être suffisamment sauvage pour finir par se blesser? Ou bien... Non... Cela ne peut pas être cela... Elle sait cacher ses sentiments.
Elle sent le contact qui se fait bouillant.


« Au fait... J'préfère les bons rapports...»

Elle est belle, elle le sait et elle en joue. Ombe esquisse un sourire, masquant sa satisfaction. Elle regrette que la jeune Louve ne fasse pas partie de l'équipe enseignante. Elle ne doit pas risquer sa carrière, alors elle ne répond pas à la légère caresse. Elle se tourne vers les costauds qui se rapprochent.

- Pas besoin des menottes. Elle est raisonnable.

Elle a envie de rester, de la regarder s'éloigner, admirer le balancement de ses hanches, mais non.. Elle rentre dans son bureau et leur tourne le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Comme qui dirait un retour aux sources...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme qui dirait un retour aux sources...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLIZZARD :: entre les murs :: infirmerie-